500 mercenaires russes attendus à Bangui avant l’élection présidentielle

Facebooktwitter

Après l’arrivée des 20 blindés russes sur le tarmac de l’aéroport de Bangui au mois d’Octobre 2020.

Ce sera bientôt au tour de 500 mercenaires russes de fouler le sol centrafricain.

Oui, vous avez bien lu. Pas cinquante (50) mais bien cinq cent (500).

Pourquoi ?

Selon différentes sources diplomatiques et militaires vérifiées,

Il s’agirait d’un renforcement sécuritaire pour l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 27 Décembre 2020.

A quoi donc serviront ces 500 mercenaires ?

Dissuasion ? Protection du président de la République ? Protection des ressortissants et intérêts russes ? Renforcement de la sécurité du processus électoral ?

Certes, c’est un secret de polichinelle, que le pouvoir de Bangui craint des troubles prés ou post électoraux.  

Mais pour qu’il y ait troubles, il faudrait que les résultats de l’élection présidentielle soient fortement contestés en cas de victoire du Président sortant.

Et pour qu’il y ait une forte contestation des résultats, il faudrait qu’il y ait fraude massive.

Si Touadera ne compte pas frauder ces élections alors il n’a rien à craindre.

Cependant, comme il vaut mieux prévenir que guérir, il semblerait que ce dernier ait décidé de prendre le taureau par les cornes s’en remettant à son homme de la sécurité.

En effet, Valery Zahkarov, Conseiller en Sécurité à la présidence, est le grand manitou blanc du pouvoir.

Ce dernier est l’alpha et l’oméga de plusieurs manœuvres en Centrafrique.

Formation des FACAS par des instructeurs militaires russes. Discussions avec les groupes armés. Accord de khartoum. Accord de défense centrafricano-russe. Dons de matériel militaire.

Le Conseiller russe de Touadera tirent sans cesse les ficelles, et ne comptent pas les lâcher.

Son outil de travail, la société Wagner.

Réputée dans le mercenariat militaire, et les affaires à caractère peu catholiques, cette dernière s’enracine de plus en plus dans le décor centrafricain.

D’ailleurs les 500 mercenaires attendus à Bangui sont à sa solde.

L’arrivée de ces hommes de guerre en territoire centrafricain laisse perplexe plusieurs observateurs sur les intentions réelles de la Russie en Centrafrique ?

En plus de ça, les diplomates russes en poste à Bangui ne cachent pas leur préférence en matière de politique nationale.

A l’instar de Mankeur Ndiaye, Représentant des Nations Unies en Centrafrique, ils ont déjà choisi leur camp.

Un diplomate russe se confiera lors d’un Huis-Clos avec un ancien Président Centrafricain,

« Nous allons imposer Touadera pour qu’il soit vainqueur au 1er Tour

Si l’arrivée de ces 500 mercenaires russes se confirmait, serait-elle profitable au peuple centrafricain ?

Cela fait deux ans que les russes ont commencé à gouter au miel centrafricain.

Et cela, Ils le doivent bien au Président Touadera.

Ils ne peuvent donc pas se permettre le luxe de laisser quelqu’un d’autre occuper le fauteuil présidentiel.

Après tout, qui est fou ? il faut bien qu’ils se garantissent encore cinq années de consommation de miel centrafricain.

Nestor Gombe

Rejoignez notre liste d’abonnés