Augmentation du prix du carburant en Centrafrique

Lors de ses vœux du nouvel an 2023 à la nation centrafricaine, le président de la République, Faustin Archange Touadera, avait déclaré :

 » Notre pays, à l’instar des autres pays du monde, connaît une pénurie de carburant, due à la crise en Ukraine. Une baisse significative des recettes douanières a été constatée avec une chute brutale des recettes liées à la fiscalité pétrolière…En dépit de cette situation catastrophique, j’ai instruit le Gouvernement de maintenir inchangés les prix des produits pétroliers à la pompe. Mais il faut être réaliste. Cette situation n’est pas soutenable en cas d’enlisement de la crise énergétique. Il y a donc une réflexion à mener. « 

Faustin Archange Touadera

Aujourd’hui, tout porte à croire que cette réflexion a bel et bien été menée par le Gouvernement, qui a suivi cette annonce des faits.

Le 3 Décembre 2023, par un arrêté ministériel signés des ministres des finances, du commerce et de l’énergie, le prix du carburant a été revu à la hausse.

Une résultante de la guerre russo-ukrainienne selon les autorités centrafricaines.

Désormais, les stations-service en vigueur en RCA serviront le carburant aux prix suivants :

  • Essence : 1300 FCFA / Litre
  • Gasoil : 1450 FCFA / Litre
  • Pétrole : 1150 / LItre

Soit une augmentation d’environ 50% du prix initial à la pompe.

Déjà, plusieurs voix de la société civile s’élèvent, et dénoncent une « augmentation drastique » qui pourrait attiser « une grogne populaire ».

Rejoignez notre liste d’abonnés