Camerounais en Centrafrique : dans quoi investissent-ils ?

Facebooktwitter

Quand on parle des Camerounais en Centrafrique,

on parle de la plus large communauté africaine expatriée en RCA.

Pas étonnant, quand on sait que les deux pays sont frontaliers,

et que les capitales Douala Bangui sont reliées par un axe routier qui est la principale route d’approvisionnement de la Centrafrique.

Il y a donc plusieurs centaines de Camerounais en Centrafrique certes, mais que font-ils exactement dans le pays ?

Dans cet article, nous allons nous pencher sur les différents secteurs d’activités,

dans lesquels investit la communauté camerounaise en République centrafricaine.

Et maintenant, le premier secteur d’investissement.

Commerce général

Comme les Libanais, le commerce général est le principal secteur d’investissement pour les Camerounais en Centrafrique.

Lorsqu’on fait un tour dans Bangui,

on peut trouver plusieurs magasins FOBERD, le géant camerounais spécialisé dans le commerce général.

Il y a également de nombreux commerçants camerounais avec des structures plus petites, mais qui séduisent autant les consommateurs.

Ils vendent de tout.

Lampe torche, radio, ventilateur, fauteuil de salon, etc..

Bref, en rentrant dans les grands ou petits commerces camerounais à Bangui, on se croirait dans la caserne d’Alibaba.

Les prix sont abordables et tout le monde peut y trouver son compte.

Passons maintenant au second secteur d’investissement des Camerounais en Centrafrique.

La construction

Les entrepreneurs camerounais sont très sollicités pour la construction de maisons et autres bâtiments dans le pays.

La raison ?

Leur savoir-faire et leur professionnalisme.

On peut voir à Bangui la présence du géant camerounais QUIFEROU, spécialisé dans la vente de matériaux de construction,

ainsi que celle d’une multitude de techniciens du secteur. Maçon, électricien, peintre, pour ne citer que ceux-là.

Les techniciens camerounais sont très prisés sur les chantiers de construction des particuliers ou des entreprises.

Chaque année, de plus en plus de Camerounais affluent dans le pays pour œuvrer dans ce secteur.

Mais il y a encore d’autres domaines dans lesquels ils s’investissent.

On continue.

L’imprimerie

De nombreuses structures d’imprimerie et d’infographie de la capitale Bangui sont tenues par des Camerounais.

En effet, leur nationalité et lien avec leur pays d’origine,

leur permettent de satisfaire assez rapidement de grosses commandes, ou encore des commandes urgentes.

Ils n’ont qu’à passer commande du textile ou autres accessoires au Cameroun.

La marchandise arrive en 48 heures. Et ils lancent la production.

Parfois, ils produisent directement au Cameroun.

Le produit fini est livré en quelques jours au grand bonheur du client.

De cette façon, ils gagnent d’importants marchés avec des organisations locales et internationales de la place.

Soit ils gagnent le marché, soit ils sont dans la sous-traitance dudit marché.

Dans les deux cas, c’est tout à leur avantage.

L’entrepreneur camerounais le plus populaire dans ce domaine est l’entreprise Emadeu Trade Coporation.

Une société spécialisée dans l’impression et la production de supports de communication.

T-shirt, banderoles, dépliants, accessoires…

Cette société offre des produits et un service de qualité, grâce à des machines de dernière génération.

Située derrière la tribune du défilé sur l’avenue des Martyrs,

Emadeu Trade Corporation, est une maison de couleur rose que vous ne pouvez pas rater.

Bon, maintenant on passe à un de mes secteurs d’investissement préféré.

La téléphonie mobile

En roulant dans les rues de Bangui,

on peut apercevoir plusieurs dizaines magasins de ventes de téléphones et d’appareils électroniques.

Une particularité : ils sont tenus par des Camerounais.

De la marque TECNO à NEXTEL. Du système Android à Apple.

Les Camerounais sont les rois du smartphone en Centrafrique.

Cependant, ils ne font pas qu’en vendre.

Ils offrent également un bon service de réparation des téléphones mobiles et autres accessoires électroniques.

Quand on connait la place importante que les smartphones occupent dans nos vies de tous les jours,

les Camerounais ont frappé dans le mille en s’investissant dans ce domaine en Centrafrique.

Enfin, le dernier de la liste, mais pas le moins important.

Les Snacks Bars

C’est un investissement récent dans lequel les Camerounais se sont placés en tête de peloton dans le pays.

Ils reprennent des endroits abandonnés ou mal gérés,

et en font un bar à l’ambiance chaude et prisée par la population locale et expatriée.

Les plus populaires sont :

cité de la joie. Le 16e a Benz-Vi.

Las Vegas au centre-ville. No stress, et le visa dans le quartier sica 1.

La liste est longue, et elle n’est pas près de se raccourcir d’ici là.

En effet, les Centrafricains aiment boire et danser.

Les Camerounais aiment faire la fête.

Les autres expatriés à Bangui ont besoin de se divertir.

Certainement, les Camerounais en Centrafrique prendront une place de plus en plus prépondérante sur la scène du divertissement en Centrafrique.

Conclusion

Les Camerounais en Centrafrique représentent l’une des plus anciennes communautés dans ce pays dans lequel ils sont parfaitement intégrés.

D’ailleurs, les unions maritales entre Camerounais(e)s et Centrafricain(e)s sont légion.

Cela contribue davanatge a resserré les liens entre les deux communautés.

Chaque année, de plus en plus de Camerounais tentent l’aventure centrafricaine.

Avec comme atout, une communauté déjà bien ancrée sur le territoire, ce qui facilite l’émergence des nouveaux arrivants.

Rejoignez notre liste d’abonnés

Un commentaire

Laisser un commentaire