La ville de bouar sous le feu des rebelles

Facebooktwitter

Depuis 4 heures du matin, la ville de Bouar est envahie par la coalition armée CPC.

Les Forces Armées Centrafricaines n’arrivent pas à tenir devant la puissance de feu rebelle.

Le camp militaire Leclerc est désert. Les soldats facas sont rentrés dans les quartiers.

Résultats des courses :

  • Verrous de la maison d’arrêt cassés et prisonniers libérés
  • La gendarmerie attaquée et saccagée
  • Plusieurs ONG pillées par des bandits de la localité
  • Aucun bureau de vote ouvert
  • Les habitants sont terrés à domicile

Jointe par Centrafrica, une habitante de Bouar confie :

On est tous chez nous. Ils nous ont surpris depuis ce matin. Ils n’agressent pas les civils mais on a très peur. Les facas ont tous fuit. Mais comment voulez vous qu’ils se battent ? ils sont mal payés. Mal nourris. Avec ce que je vois, il n’y aura pas de vote ici à Bouar.

Rejoignez notre liste d’abonnés

Laisser un commentaire