Le Ministre Reboas interdit de quitter le territoire Sud-Coréen

Aristide Reboas – Ministre Jeunesse et Sports RCA

Alors que la délégation gouvernementale centrafricaine qui a fait le déplacement pour la Corée du sud en début juillet est rentrée au bercail,

le Ministre de la Jeunesse et des sports, Aristide Reboas, manque toujours à l’appel.

Pour cause ?

« L’officiel centrafricain est soumis à une interdiction de quitter le territoire » confie une source policière sud-coréenne.

Suite à une plainte déposée contre sa personne à la police nationale lors de son séjour officiel,

Le ministre Reboas est donc empêché de quitter la Corée du Sud jusqu’aux conclusions de l’enquête de police.

Interrogé par Centrafrica, un ressortissant sud-coréen proche du dossier décrit la situation :

« Le ministre a fourni des preuves à la police, et le plaignant sud-coréen a aussi fourni les siennes. Maintenant, le ministre doit attendre le résultat de l’enquête. Pour l’instant il ne peut pas partir. C’est la loi sud-coréenne qui le veut ainsi. »

D’après notre source,

Seul les Présidents de la république, les Ministres des affaires étrangères ou les Ambassadeurs étrangers sont exemptés de ce genre de contraintes en Corée du Sud.

Une contrainte à laquelle, n’échappe pas les ministres étrangers selon un avocat sud-coréen que nous avons consulté au sujet de cette affaire.

« Lorsqu’un simple ressortissant étranger est impliqué dans une enquête de police , la personne ne peut pas pas quitter le territoire sud-coréen pendant une période de 30 jours suivants le début de l’enquête. Et ce, jusqu’à ce que la police rende les résultats de ses investigations. C’est le cas du ministre centrafricain. »

D’après une source policière sud-coréenne,

le Ministre sera « fixé sur sa situation à partir du 30 juillet 2022 ».

Aristide Reboas est accusé par un ressortissant sud-coréen pour fraude, dans une affaire dont le capital s’élèverait à hauteur de 500 000 dollars américains.

Selon un homme d’affaires sud-coréen, et connaissance de Monsieur Reboas,

l’issue de cette procédure sera croit-il en faveur de son ami. Il confie :

« Le ministre est serein et devrait pouvoir quitter la Corée du Sud d’ici le 30 Juillet sans trop de problèmes. »

Rejoignez notre liste d’abonnés