Présidentielle en Centrafrique : un second tour pointe à l’horizon. Le match retour ?

Facebooktwitter
Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadera

Trois jours (3) après le premier tour de la présidentielle en Centrafrique le 27 Juin 2020,

les états-majors des candidats à la présidentielle ont déjà collecté 50% des résultats émanant des bureaux de vote.

À mi-parcours du décompte, il faut tout de même reconnaitre que la chose la plus marquante de ces élections,

est que le candidat No.1 et le candidat. No.2 font des scores qui les placent loin devant les quatorze (14) autres concurrents.

Cependant, la tendance navigue à contrecourant des espérances des camps de ces deux grands favoris à cette élection.

En effet, que ce soit les militants du Mouvement Coeurs Unis (MCU) de Faustin Archange Touadera,

ou de l’Union pour le Renouveau Centrafricain (URCA) de Anicet Georges Dologuélé,

tous sont surpris.

Les partisans de ces deux formations politiques qui, en période de campagne électorale, n’avaient de cesse de scander haut et fort :

« Premier tour KO », 

voient aujourd’hui leur espoir partir en fumée.

Après une étude des procès-verbaux des bureaux de vote déjà dépouillés à Bangui et en province,

Centrafrica vous présente les tendances à ce jour.

Bangui

S’agissant de la capitale, Dologuélé et Touadera se disputent la première place dans les différents arrondissements où les résultats sont déjà dépouillés.

La capitale comporte huit (8) arrondissements dont quatre où les résultats sont connus à ce jour.

Il se trouve que Dologuélé est en tête dans le 4ème et le 8ème arrondissement.

Tandis que Touadera domine le 3ème et le 6ème arrondissement.

Reste à voir ce que les quatre autres arrondissements nous réservent.

En province

Dans les préfectures où le vote a été possible, Touadera crée la surprise dans le Mbomou et le Bamingui Bangoran, en raflant la première place à son principal challenger.

Ce dernier, privé de ses bastions électoraux très peuplés de l’Ouham et de l’Ouham-Pendé, y rappelle tout de même sa suprématie,

faisant la course en tête dans les rares villes où les centrafricains ont pu voter, en l’occurrence Paoua et Nana Boguila où AGD est en tête de peloton.

Dologuélé domine également dans les préfectures de la Lobaye et du Haut Mbomou.

Par contre, les deux candidats sont au coude à coude dans les préfectures de la Mambéré-Kadéi et de la Sangha Mbaéré.

Cependant, leurs résultats finaux pourraient être affectés dans certaines localités, par la destruction des urnes par certains groupes armés.

La Diaspora

Les résultats de l’étranger donne Touadera en tête tant en Europe qu’en Afrique.

Mais le faible volume d’électeurs dans ces zones, ne donne qu’une valeur symbolique à ce classement.

Conclusion

Certes, ces résultats ne sont que partiels.

Mais à cette allure, la suite ne fera que confirmer cette logique de match retour entre FAT et AGD,

qui semble être l’option choisie par les électeurs centrafricains.

Les Directions Nationales de Campagne des deux candidats gagnerait à démarrer dès maintenant les négociations

pour les ralliements et la préparation du débat du second tour qui, selon les observateurs, s’annonce moins convenu qu’en 2016.

Rejoignez notre liste d’abonnés