Touadera accepte la concertation nationale

Facebooktwitter
Faustin Archange Touadera – Président Centrafricain

C’est lors de la cérémonie de célébration de l’an 2 de l’Accord de Paix de Khartoum,

que le Président de la République a annoncé son désir d’engager un dialogue avec l’opposition démocratique et toutes les forces vives de la nation.

Objectif ?

Résoudre la crise qui est en train de détruire le pays.

Voici un extrait de son discours tenu le samedi 06 février 2021 à la Présidence de la République.

« Dans le cadre du nouveau mandat que le Peuple souverain vient de me donner,

je réaffirme ma disponibilité à engager un dialogue républicain avec l’opposition démocratique et toutes les forces vives de la Nation,

pour sortir notre pays de cette crise interminable qui plombe le développement socio-économique de notre pays.

Ce n’est pas un signe de faiblesse, loin s’en faut ! Mais c’est parce que je suis résolu à construire une nouvelle République,

débarrassée de la haine, de la méchanceté, d’esprit de vengeance, d’égoïsme, de tribalisme, de violences aveugles, de la mal gouvernance,

un pays où chaque citoyen retrouve réellement sa place et la joie de vivre »

Extrait du discours du Président Touadera à l’occasion du second anniversaire de la signature des Accords de Karthoum.

Rejoignez notre liste d’abonnés

Laisser un commentaire