Un taxi moto victime de violences policières à Bangui

Facebooktwitter

C’est aux alentours de 15h de l’après midi qu’un chauffeur de taxi moto fut victime de violences policières à Bangui.

Refusant d’obtempérer à la requête des policiers de lui remettre les clés de sa moto,

un des policiers a commencé à le tabasser.

Il l’a asséné de coups de matraques qui l’ont déstabilisé et fait tomber de sa moto.

Voici le témoignage d’un centrafricain présent sur la scène

J’ARRIVAIS QUAND J’AI VU SUBITEMENT UN TAXI MOTO TOMBER…. JE REVOIS ENCORE LE CORPS PAR TERRE, SECOUÉ DE SPASMES INTERMINABLES DUS AU CHOC DU COUP ASSÉNÉ, DEUX POLICIERS LE TRAINANT ET LE JETANT SUR LE COTE, L’ATTROUPEMENT QUI SE FORME AUSSITÔT…UN PEU COMME DANS N’IMPORTE QUELLE SCENE DE VIOLENCE POLICIERE AUX ETATS UNIS.

Aux dernières nouvelles le chauffeur de taxi a échappé à la mort.

Il a été rapidement transporté par d’autres personnes aux urgences de l’hôpital communautaire de Bangui.

Au moment où nous écrivons ces lignes, les versions divergent. Il serait sous sérum. Il serait décédé.

Contacté, un journaliste affirme qu’il est sous sérum et que le Minsitre de la sécurité publique Henri Wanzet Linguisara,

et le Directeur Général de la Police Bienvenue Zokoue ont rendu visite à la victime et remis une enveloppe pour ses soins à sa tante.

Les taxis motos en colère ont entrepris une campagne de blocage de plusieurs rues de la capitale.

Ce qui a amené de nombreux détachement militaires et policiers dans la capitale,

car la tension est palpable et les taxis motos veulent en découdre avec les policiers.

Espérons que ce jeune taxi moto s’en remette bien.

Laisser un commentaire