Les Rwandais en Centrafrique : dans quels secteurs investissent-ils ?

Facebooktwitter

Lorsque l’on parle des Rwandais en Centrafrique,

la majorité des médias se contentent de la présence militaire rwandaise en appui aux forces onusiennes,

et aux forces armées centrafricaines dans la lutte pour le maintien de la paix.

Cependant, la communauté rwandaise vivant en Centrafrique ne se limite pas qu’à des hommes en treillis avec l’arme à la main.

Il y a des hommes et femmes qui contribuent d’une autre façon à l’émergence de ce pays du cœur de l’Afrique.

Dans cet article, nous parlons de ces opérateurs économiques, particuliers et entreprises, qui ont fait le choix de miser sur la Centrafrique.

Alors si vous êtes prêts, nous allons tout simplement commencer par le commencement.

Le transport rwandais en Centrafrique

Le Rwanda et la Centrafrique sont certes en Afrique, mais ces deux pays ne sont pas la porte à côté, comme la RCA et le Cameroun où l’on peut faire la route Bangui Douala en voiture.

Kigali Bangui par la route ? Il faut tout simplement oublier cette idée 🙂 !

Les Rwandais mettent le pied en Centrafrique par le biais de Rwandair qui se trouve être la plus grande compagnie rwandaise installée dans le pays.

Depuis le mois de février 2021, la compagnie aérienne rwandaise relie officiellement les capitales Kigali-Bangui. 

Deux vols par semaine au grand bonheur des personnes issues des différentes couches de la société rwandaise désireuses d’investir dans le pays,

ainsi que pour les Centrafricains en soif d’explorer les opportunités économiques qu’offre le Rwanda.

Et pour couronner le tout, il n’y a pas besoin de visa entre les deux pays, ce qui facilite les échanges.

Maintenant, une fois en Centrafrique, quels sont secteurs d’investissements favoris des Rwandais ?

La terre

Nous voyons de plus en plus de terrains rachetés par des hommes et femmes d’affaires ou encore par des entreprises rwandaises.

Divers projets sont déjà en cours d’exécution et verront bientôt le jour.

Plus particulièrement dans l’agriculture de grande surface et l’immobilier locatif.

La Centrafrique est un pays d’une superficie de 623 000 km2 avec une population d’environ 5 millions d’habitants.

Il y a donc beaucoup d’espace libre,

et les Rwandais qui s’installent dans le pays comptent bien en profiter.

Cependant, ils ne se contentent pas que d’acheter des terrains.

Le commerce général

De nombreuses supérettes sont tenues par des Rwandais dans différents arrondissements de la capitale Bangui.

On y trouve de tout.

Alimentation, produits de première nécessité, et parfois même des produits importés du Rwanda.

On en trouve à Sica-Benzi dans le 3e arrondissement.

Bimbo dans le 6e arrondissement.

Et aussi, dans d’autres départements de la capitale.

À cette allure, je crois que les 8 arrondissements de la ville Bangui seront bientôt couverts par des supermarchés rwandais.

Voyons maintenant un autre secteur d’investissement.

Les bars restaurants

C’est un secteur dans lequel davantage de Rwandais investissent en Centrafrique.

Le plus populaire de ces lieux de divertissement, est le bar restaurant tenu par une Rwandaise derrière le lycée Marie Jeanne Caron.

Ambiance conviviale, service chaleureux, c’est un lieu de rencontre de la communauté rwandaise résidente à Bangui.

Il n’est pas rare d’y croiser des Centrafricains et autres expatriés en train de siroter des boissons fraiches, et y passer du bon temps au rythme de la bonne musique.

Ils investissent dans la capitale certes, mais il y a ces Rwandais qui ont décidé d’investir en province.

Les mines

Le secteur minier est assez sensible en Centrafrique.

Cependant, j’ai été agréablement surpris de voir qu’il y a des courageux qui s’y lancent.

Principalement dans le commerce du diamant.

Ces particuliers rwandais vont séjourner dans les zones diamantifères pendant plusieurs semaines, voir plusieurs mois.

Une fois qu’ils ont gain de cause, ils rentrent sur Bangui avec leur marchandise brillante pour la revendre à des bureaux d’achats de la place.

Il y en a aussi qui ouvrent des coopératives pour exploiter et exporter leurs diamants vers le marché international.

À part le diamant, il y a des sociétés rwandaises qui explorent la possibilité d’investir dans le secteur pétrole centrafricain.

À en croire les différents accords commerciaux signés entre les deux pays au cours de l’année 2021,

de nombreuses sociétés minières rwandaises verront le jour en Centrafrique.

Une chose qui ne manquerait pas de ranimer le secteur minier du pays, dont le sous-sol regorge de multiples richesses.

Conclusion

En octobre 2019, le Président rwandais Paul Kagamé effectuait une visite à Bangui.

En aout 2021, c’est au tour du président centrafricain Faustin Archange Touadera de se rendre à Kigali.

Lors de ces deux visites, plusieurs accords bilatéraux ont été signés.

Ceci constitue un pont qui va forcément encourager et faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays.

Par conséquent, avec le temps, les investissements rwandais en Centrafrique vont autant s’intensifier que se diversifier.

Rejoignez notre liste d’abonnés

Laisser un commentaire