Sur qui Dondra compte-t-il pour rebondir ?

Henri Marie Dondra

Lu pour vous

Après avoir successivement démissionné de la primature et du Mouvement Cœurs Unis, le parti présidentiel,

Henri-Marie Dondra, désormais ex-PM historique de la République centrafricaine,

voudrait bien compter sur un certain nombre de personnalités et de leviers

afin de s’offrir une place sur l’échiquier politique centrafricain,

pourquoi pas espérer être un candidat sérieux pour la présidentielle de 2026 ?

Sur qui Henri-Marie Dondra compte-t-il afin de faire son rebond politique ?

Le journal l »’Hirondelle » vous plonge dans le secret du nouvel ennemi public des caciques du pouvoir de Bangui.

Au moment où il commençait à traverser ses premières épreuves politiques au sein du pouvoir qu’il soutient depuis 2016,

Henri-Marie Dondra considéré jadis comme le poulain de Touadéra réfléchissait déjà à des portes de sortie ;

tant il est vrai que ses relations avec le Président de la République et le Chef de l’Assemblée nationale commençaient à se dégrader.

Dans son cercle familial, au sein de l’opinion publique ou encore au sein de son propre Cabinet,

Dondra mise sur un certain nombre de personnalités ou encore des leviers afin de tailler sa part de lion dans le jeu politique centrafricain.

Mais sur qui et sur quoi Dondra compte-t-il pour faire son rebond politique ?

Voici une liste non-exhaustive des principaux lieutenants et soutiens du désormais « ex-PM ».

Virginie MBAIKOUA

Fiancée de l’ancien locataire de l’immeuble PETROCA,

Virginie Mbaikoua figure en tête de liste des personnalités sur qui Dondra compte pour faire son rebond politique.

Virginie conserve encore son fauteuil au ministère de l’action humanitaire en plus d’être l’élue d’une des circonscriptions de Bégoua.

Fine défenderesse des causes de son amant,

Virginie Mbaikoua fait partie du premier cercle d’Henri-Marie Dondra.

Rien de plus curieux de comprendre que lors de la cabale médiatique lancée par le Chargé de mission en matière des NTIC de l’Assemblée nationale,

Virginie a été directement visée par des injures publiques de toutes sortes.

Quoique reconduite dans le gouvernement Moloua,

désormais, l’élue de Bégoua serait assise sur une branche bien sciée.

Elle se doit d’être méticuleuse, dans les faits et gestes, afin de ne pas connaitre une fin d’un bail précipité.

Tatiana Yangoupandé

Ministre Conseiller en charge de la digitalisation au Cabinet du désormais ex Premier-ministre,

Tatiana Yangoupandé, ancienne employée de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)

assure un rôle de premier plan dans le dispositif politique et stratégique d’Henri-Marie Dondra.

Régulièrement consultée par l’ex Premier-ministre pour les décisions de grande importance,

Tatiana jouerait presque le rôle de Conseillère Spéciale, dans l’ombre.

Entièrement technocrate, la scientifique et gestionnaire de formation est très proche des jeunes et des femmes.

Ses multiples réseaux au niveau international contribueraient à promouvoir les actions de HMD. 

Bethsaida Djopop Mbongo

Neveu du ministre de l’action humanitaire, dame Virginie Mbaikoua,

Bethsaida Djopop Mbongo a été introduit auprès de l’ex PM grâce au plaidoyer de sa tante maternelle.

Nommé Directeur de la jeunesse lors de la mise en place du Cabinet de Dondra à la Primature,

Djopop, très connu du milieu de la jeunesse,

joue le rôle de gardien du temple sur les réseaux sociaux.

Whatsapp, Facebook, Twitter, tous les canaux médiatiques sont bons pour parler des activités du PM.

Selon des sources bien introduites,

Betshaida a joué un grand rôle dans la nomination de plusieurs autres jeunes dans le Cabinet de l’ex PM.

D’ailleurs, au fort des tensions qui le secouaient,

Henri-Marie Dondra aurait mandaté son fils Djopop pour identifier quelques jeunes leaders avec qui travailler.

C’est ainsi que Norbert Pounaba, Charge de Mission au Cabinet du PM, avait conduit Jean-Claude DJIMASSINA,

un autre jeune bien connu du milieu politique, en vue d’avoir des accords de collaboration avec celui qu’on nomme affectueusement « Aigle Royal ».

Des sources proches de ce trio affirment qu’en cas de lancement du mouvement politique de Dondra,

il ne fait l’ombre d’aucun doute que Bethsaida devra prendre la direction de la « branche jeunesse ».

Christian DONDRA

Petit frère très discret du PM sortant,

le Chef du Cabinet notarial Christian Dondra,

un des plus puissants du genre, quoiqu’éloigné de la politique,

fait partie des Conseillers de l’ombre d’Henri-Marie Dondra.

Juriste comme son grand frère,

Christian a un amour démesuré pour son ainé qu’il veut voir accéder à la magistrature suprême de l’Etat.

Le Notaire ne manque jamais aucune occasion de livrer son analyse juridique et politique face aux équations que subit son grand-frère.

Avec un verbe facile, Christian Dondra ferait un très bon Conseiller politique si jamais HMD vient à lancer son mouvement.

Frédéric Rodrigue MBOMBA

Ce communicant est un des vrais de vrais du désormais ex PM.

Fidèle parmi les fidèles depuis que Dondra occupait encore le poste de Ministre des finances,

l’homme a su se tailler une place dans le dispositif.

Nommé au Cabinet du « Boss » à la Primature,

cette personnalité de l’ombre milite beaucoup pour la chapelle en gagnant une certaine presse.

Jean-Marc Grosgurin, Ambassadeur de France à Bangui

Le diplomate français en poste est un des « grands amis » du désormais ex PM Henri-Marie Dondra.

Durant tout son parcours au gouvernement,

Dondra a pris les meilleures précautions pour ne pas offusquer le pays dans lequel vit une partie de sa famille.

Ayant connu Grosgurin que lors de sa prise de fonction à Bangui,

HMD reçoit régulièrement le diplomate français lorsque celui-ci veut aborder un certain nombre de sujets politiques et diplomatiques.

Cette situation aurait embarrassé les caciques du pouvoir qui voient en Dondra un ami de la France.

Christine Lagarde

L’avocate et femme politique française est une des grandes amies de l’ex PM Dondra.

Anciennement leader de la Banque Centrale Européenne (BCE),

Henri-Marie Dondra aurait connu pour la première fois la grande dame, au moment où il occupait la fonction de principal leader du FAGACE.

Cette relation amicalo-professionnelle est maintenue jusqu’à ce jour.

Et, Christine Lagarde a affirmé, lors de sa dernière rencontre avec Henri-Marie Dondra, son plein soutien à toute action politique que mènerait l’homme. 

Fondation HMD

La fondation qui porte le nom de l’ex PM fait partie des principaux leviers du rebond politique.

Déjà très active depuis plusieurs années,

la fondation HMD a son siège dans le 7ème arrondissement de la ville de Bangui.

Elle est très proche des personnes en détresse et ses actions humanitaires sont connues par une certaine partie de la population.

Grace à sa capacité de mobilisation, HMD pourrait s’en servir pour faire échos.

D’ailleurs, cette association politico-humanitaire avait beaucoup œuvré pour l’élection de Dondra dans le 1er arrondissement.

Le groupe média HMDRTV

L’ancien PM dispose aussi un autre important levier : la presse.

Si on dit que la presse est le pouvoir,

depuis quelque temps, ce groupe média d’Henri-Marie Dondra, sous la houlette de sa directrice Manuela GOTTO s’est fortement structuré.

De nouveaux journalistes ont été recrutés.

La grille de programme de la radio a été rhabillée.

Tandis que le média crée de plus en plus de contenus.

Dans un pays où on compte moins de cinq stations de télévision, HMRDTV n’est pas un levier à négliger.

Le parti RDC

La formation politique qui a engendré Dondra garde toujours de meilleurs liens avec celui-ci.

En crise de leadership, les nostalgiques du RDC ont immanquablement besoin d’un leader,

pour espérer peser dans le débat politique et reprendre le pouvoir perdu face au MLPC.

Selon plusieurs sources,

Dondra aurait financé le parti RDC au moment où il exerçait encore au sein du gouvernement.

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui ont conduit à son divorce avec le MCU. 

Une bonne partie des députés du RDC (6 sur 9) sont restée très loyaux aux consignes du parti vis-à-vis de celui qu’on appelle « l’Aigle Royal ».

Suite a sa démission du parti MCU, une assemblée extraordinaire pourrait voir le jour,

afin que Pierre ASSANGOU (dirigeant intérimaire du parti RDC) puisse passer la main à HMD.

Le RDC étant encore fort enraciné comme grenier électoral ne pourrait que tout naturellement offrir à Dondra la place qu’il souhaite.

Rejoignez notre liste d’abonnés

Ben Wilson Ngassan
Ben Wilson Ngassan

Rédacteur en chef du quotidien L’Hirondelle, Ben est Journaliste, chroniqueur politique et écrivain. Fin observateur de la vie politique centrafricaine, il est l’auteur du livre « Les mémoires de Boganda » paru aux éditions Oubangui.