5 idées pour développer l’agriculture en Centrafrique

Facebooktwitter

L’agriculture en Centrafrique a le potentiel de devenir la locomotive de ce pays qui compte,

16 millions d’hectares de terre arables et dont seulement 5,3% sont exploitées.

le secteur agricole est le segment le plus important de l’économie de la RCA.

Il contribue pour plus de 50% de son PIB.

Cependant, la pauvreté sévit énormément dans le monde paysan car la filière tarde à se développer.

Dans cet article, vous découvrirez 5 idées pour développer le secteur agricole centrafricain

afin de sortir les paysans de la pauvreté, et booster la croissance économique nationale.

Mécaniser le secteur

L’Agriculture en Centrafrique est le secteur le plus dominant de l’économie nationale.

Cependant, la majorité des paysans sont pauvres et l’exploitation agricole est encore artisanale.

La motorisation du secteur agricole permettrait de répondre au défi

de l’autosuffisance alimentaire et d’attirer plus de jeunes vers ce secteur.

Une mécanisation graduelle de l’agriculture en Centrafrique contribuera fortement

au développement d’une industrie agro alimentaire,

indispensable pour une bonne croissance économique et une meilleure sécurité alimentaire.

Une Banque Agricole

la création d’un fonds d’investissement pour les agro-entreprises contribuerait a booster le développement de l’agriculture en Centrafrique.

Une institution financière ou les acteurs du secteur agricole en Centrafrique feraient affaires ensemble:

exploitants, entreprises agroalimentaires et prestataires de services.

Cela encouragera plus d’entrepreneurs centrafricains vers le secteur agricole,

et susciterait plus de partenariat public-privé.

Centre de formation agricole

Une formation agricole appropriée est un vecteur d’emploi assuré,

pour la majorité des 30 000 jeunes qui quittent le système académique pour se lancer sur le marché de l’emploi,

ou la création d’une activité génératrice de revenus durables.

Une telle structure peut aussi contribuer au renforcement des capacités techniques des paysans,

l’augmentation de la production agricole, et à une sécurité alimentaire optimale.

Promouvoir les coopératives

Organiser les communautés villageoises en coopératives agricoles et leur fournir la formation nécessaire,

fidélisera les paysans à leurs régions et attirera plus de jeunes diplômés vers le secteur agricole.

Cela peut contribuer à une meilleure promotion de l’agriculture en Centrafrique,

une plus grande exploitation des surfaces, et l’installation de grandes fermes agricoles

provenant de capitaux étrangers attirés par une meilleure structuration du secteur.

Transformer localement

Pour stimuler la croissance de l’économie et sortir le paysan de la pauvreté,

il faut absolument créer des infrastructures pour la transformation locale des produits du terroir.

cela contribuera à l’autosuffisance alimentaire, le développement de l’agro-industrie,

la création de richesse, et une plus grande offre d’emplois.

Conclusion

6 centrafricains sur 10 sont des agriculteurs. La terre du pays est fertile. tout y pousse.

Avec une bonne politique agricole, l’agriculture deviendra certainement,

la locomotive de la Centrafrique.

Qu’en-dites vous ?

Rejoignez notre liste d’abonnés

Laisser un commentaire