Karim Meckassoua visé par une procédure de destitution

Facebooktwitter

La nouvelle est confirmée.

Monsieur Karim Meckassoua, député et président fondateur du parti Chemins de l’Espérance, est visé par une procédure de destitution.

Pour motif ?

De forts soupçons planent sur l’implication de Meckassoua dans la formation de la CPC.

En effet, l’intéressé est sérieusement pointé du doigt par les rapports de l’ONG internationale SENTRY et des experts des Nations Unies.

Le député devra comparaitre dans les prochains jours devant la Cour Constitutionnelle pour plaider sa défense.

Si les preuves collectées contre lui sont avérées,

alors le député risque l’annulation de son élection en tant que député de la nation,

l’éjection de son siège à l’Assemblée nationale, et une traduction devant les tribunaux.

Alors que certaines personnes voient l’ombre de la main du pouvoir de Bangui afin d’évincer un adversaire politique gênant,

D’autres affirment l’existence de preuves de son implication dans la formation et les actions de la rébellion CPC.

Ce qui est certain,

c’est que le sort de l’avenir politique du député Meckassoua se jouera bientôt devant les magistrats de la Cour constitutionnelle

Laisser un commentaire