La ville de Ouadda-Djallé attaquée par les rebelles de la CPC

Des rebelles de la Coalition des Patriotes pour le Changement ont lancé dans la matinée du 17 juin 2022,

une attaque sur la ville de Ouadda-Djallé, dans la préfecture de la Vakaga.

A en croire une autorité locale, « les combats ont cessé », et les rebelles contrôleraient « une partie de la ville malgré la riposte des FACAS. »

Mais d’autres sources depuis Birao rapportent, de leur côté, que la localité serait contrôlée par ce groupe de rebelles composé des Centrafricains et Soudanais.

Depuis la semaine passée, le préfet de la Haute Kotto et le député de Ouadda-Djallé avaient alerté sur la présence d’hommes armés, et sur une probable-attaque contre la ville depuis les localités environnantes.

Selon Adam Idriss Sendé, député de Ouadda-Djallé, ces rebelles s’étaient dangereusement rapprochés de la ville.

« depuis 10 jours la localité de Ouadda-Djallé est plongée dans la psychose. Ces éléments de l’UPC ont quitté Ouadda pour venir prendre le contrôle de sa circonscription », prévenait ce dernier.

Mais les dernières nouvelles indiquent que plus de 7000 personnes ont dû fuir en brousse pour se mettre à l’abri.

Les attaques des rebelles de la CPC se sont intensifiées depuis plus d’un mois dans les préfectures de la Haute-Kotto et Vakaga.

Pour les autorités locales,

« les groupes armés sont dans la dynamique de contrôler les villes frontalières proches du Soudan pour se réarmer plus facilement et contrôler les mines de la région. »

Rejoignez notre liste d’abonnés