L’étau se resserre autour d’un ministre soupçonné de détournement

Facebooktwitter

Après l’ancien ministre de la Jeunesse et des sports, Régis Dounda, accusé de détournement de deniers publics,

et actuellement derrière les barreaux à la prison carcérale de Ngaragba,

C’est maintenant au tour d’un haut cadre du régime d’être mis aux arrêts.

Il s’agit du Colonel Isidore Ngrepe.

Haut-commissaire avec rang de ministre, en charge de la Jeunesse pionnière nationale (JPN) .

Pointé du doigt par un rapport accablant de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance,

l’intéressé est soupçonné de détournements de fonds publics.

Il est actuellement détenu au camp de roux avec trois de ses collègues.

Monsieur Ngrepe est réputé être un proche du président Touadera, et son service est directement rattaché à la Présidence.

Cependant, sa proximité avec le président de la République ne semble pas du tout jouer en sa faveur dans ce dossier.

Dans son discours d’investiture du 30 Mars 2021, le Président Touadera a déclaré :

la lutte contre l’impunité sera la colonne vertébrale de mon second quinquennat

Faustin Archange Touadera

Les observateurs politiques, l’opinion nationale et internationale, verront jusqu’où ira la politique d’impunité zéro du chef de l’État.

Si l’on s’en tient aux différents rapports de la Haute autorité de la bonne gouvernance durant son premier quinquennat, plusieurs de ses proches sont épinglés dans des détournements.

Alors attendons et observons !

Laisser un commentaire